• YEELS STORY I : Je vais lancer une ligne de vêtements !
  • Accueil » YEELS STORY I : Je vais lancer une ligne de vêtements !

    YEELS STORY I : Je vais lancer une ligne de vêtements !

    Comme très souvent ça part comme ça chez moi, une idée, une envie et c’est parti (ce qui au
    passage exaspère ma femme car elle sait que dès que j’ai un truc dans la tête, je vais au bout et rien
    ne pourra m’en empêcher.) Je ne sais pas si elle a grave confiance en moi ou si elle s’est fait une raison mais pour le moment elle me supporte encore haha.

    Jade Leboeuf et son compagnon Stephane Rodrigues portant du Yeels
    Jade Leboeuf et son compagnon Stephane Rodrigues


    Pour revenir à l’essentiel, l’envie de départ est surtout partie d’un constat : je suis dans l’immobilier depuis 20 ans maintenant j’ai d’ailleurs quelques agences immobilières (ce sera peut être un autre article du blog si cela vous intéresse) et lorsque vous rentrez de vos journées de 10 heures en costume, la première chose dont vous avez envie c’est de l’enlever, prendre une douche et de vous retrouver dans un vêtement confortable. Et c’est là que ça craint.

    Tous les vêtements que j’avais avec le temps se déformaient, perdaient de leur douceur, de leur élasticité et cela finissait toujours en donation ou à la poubelle pour en acheter un nouveau. Lorsque vous prenez les marques un peu sympa, la moindre petite pièce vous revient aux environs de 100 – 150€ et au bout de 10 lavages vous êtes dégoûtés.
    Du coup, je me suis dis que je ne devais pas être le seul à avoir ce ressenti et que si je pouvais trouver « LE » vêtement alors j’aurai tout gagné, et puis lancer une marque de vêtement c’est cool non ?

    Tout ça sur papier c’est top, ça fait même rêver ! Mais en vrai on commence par quoi ?

    Comme tout le monde j’ai pris mon ordi et j’ai regardé quelques articles (bon au bout du 4ème j’ai vite compris, ça racontait à peu près la même chose succinctement, sans donner les bons plans et sans expliquer grand chose). J’ai opté pour une autre stratégie, je marche beaucoup aux connexions et je partage souvent mes bons plans alors si les gens avaient des bons tuyaux j’allais pouvoir gagner du temps.
    Je me suis mis à en parler autour de moi, qu’est ce que je n’avais pas fait.. (si j’étais pas aussi fou j’aurais abandonné très vite). J’ai dû faire face à un nombre incalculable de rires ou plutôt d’éclats de rires, jusqu’à ce que les gens comprennent que j’étais sérieux et là, le rire laissait place au malaise.

    Le cas le plus commun : Ceux qui ont des phrases toutes faites (on a juste envie de les envoyer ch*er et de leur arracher la tête !).

    « Non mais sérieux, tu viens pas de ce monde ! », « Tu n’y connais rien ! », « Tu vas te faire niquer » (pardon pour les grossièretés, mais c’est véritablement ce qu’on m’a dit). Je ne vais pas toutes les mettre ce serait extrêmement long et en plus je suis sûr que vous les avez déjà tous entendues dans votre vie.


    *Petite précision, j’ai pu remarquer tout au long de mes différents business, qu’il y a toujours beaucoup de monde qui sont là à vous donner des conseils, à vous mettre en garde, à se moquer, à donner un avis et j’en passe. Ce que je vais vous dire maintenant est sûrement quelque chose qu’on ne vous a pas dit souvent et c’est pour cela que je vais vous en parler.


    Ils sont tous très bons pour donner des conseils et donner leur avis même quand on ne le demande pas d’ailleurs, et très souvent il est ciblé sur l’échec et le côté négatif du projet.
    Ils n’ont jamais rien créé dans leurs vies, ne connaissent pas tous les tenants et les aboutissants de ce que vous avez mis en place pour essayer de vous lancer (Business plan, stratégie, calcul des risques, …), ils n’ont pas conscience du temps que cela vous a pris et du courage qu’il faut pour lancer un tel projet. Mais ils sont là bien présents à vous expliquer ce qu’il serait mieux de faire ou ne pas faire, à tout remettre en cause ! A toutes ces personnes là j’ai envie de leur dire biiiiiippppp !


    N’écoutez que ceux qui vous posent les bonnes questions et qui ont pris le temps de réfléchir, car la plupart ne vous disent cela que parce qu’ils n’oseront jamais faire comme vous. C’est plus facile de décourager que de tenter de réaliser ses rêves.

    Les gens vous diront que c’est pour vous qu’ils disent cela, pour votre bien ! Mais en réalité ça n’est rien de tout ça, c’est juste pour leur propre égo. Voir les autres réussir en France, c’est un réel challenge : on fera tout pour vous descendre et ce, sans fondement. « De toute façon je l’aime pas », « C’est un con », « Bien sûr qu’avec des contacts et de l’argent on peut faire ce que l’on veut ». Mais ce ne sont que des excuses, un pare-feu intellectuel pour ne pas voir la réalité en face. Ils ne sont pas capables ! Et ce n‘est pas grave en soi, on a pas loupé sa vie si on ne lance pas sa société ou si on ne crée pas quelque chose, loin de là ! Mais décourager les autres je trouve ça petit.

    Malika Ménard Miss France 2010 porte du YEELS
    Malika Ménard (Miss France 2010) porte YEELS


    Si vous le sentez, faîtes-le ! Vous ne serez pas à l’abri de vous planter et se planter arrive à tout le monde. Mais l’important c’est la façon dont on se relève et comment on apprend de ses erreurs.
    Un dicton que j’adore me rappeler c’est « Je ne perds jamais, soit je gagne soit j’apprends ».
    « Bâteau » vous me direz mais tellement vrai, on apprend tellement en se plantant, et j’en suis la preuve !

    Avant de sortir ma ligne de vêtements @yeelsparis je peux vous dire que je me suis bien fait avoir et que j’ai essuyé des beaux échecs.

    À suivre.

    1 Commentaire

    1. 15 septembre 2022 / 14:01

      Thanks for your blog, nice to read. Do not stop.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *